SQY, territoire d’exception entrepreunariale

Dézoomer Zoomer Imprimer

Partager cet article :

Envoyer Twitter Facebook

Article mis à jour le 4 Octobre 2017

Lors de la rencontre des signataires de la charte entreprise-territoire, Jean-Michel Fourgous et les décideurs économiques et politiques ont échangé sur leurs problématiques de développement, d’emploi et de formation.

35 entreprises saint-quentinoises – grands groupes, PME et TPE – ont répondu présentes à l’invitation de la Maison de l’emploi et de la formation.

« Faire de Saint-Quentin-en-Yvelines une zone d’exemplarité, un territoire d’exception entrepreneuriale » - Jean-Michel Fourgous, 1er vice-président de l’agglomération en charge du développement économique et des finances et président de la Maison de l’emploi et de la formation

Quel doit être le rôle de la communauté d’agglomération à l’égard des entreprises ?

« Notre rôle est de simplifier la vie des entrepreneurs, de favoriser la venue de nouveaux investisseurs et d'offrir un cadre de vie aux salariés. Les administrations se doivent d’être au service des Français et des entrepreneurs. Nous devons tout mettre en œuvre pour répondre au plein essor de nos tissus économiques, associatifs, etc. »

Comment favoriser le développement de l’emploi ?

« L’emploi passe par le développement économique et le développement économique par le rapprochement entre grands donneurs d’ordre et TPE-PME. Nous allons travailler à la création d’incubateurs thématiques et d’une Silicon Valley à la française. »

Quel devenir pour Saint-Quentin-en-Yvelines ?

« Saint-Quentin-en-Yvelines bénéficie d’une culture économique très riche, de pôles de recherche déjà performants. Il faut mettre la compétence au cœur de Saint-Quentin-en-Yvelines, faire de notre agglomération un espace d’expérimentation économique et fiscale pour devenir un territoire d’exception entrepreneuriale. »