SQY territoire cyber sécurité

Dézoomer Zoomer Imprimer

Partager cet article :

Envoyer Twitter Facebook

Article mis à jour le 23 Décembre 2019

Plus de 150 personnes, venues des entreprises et organismes de la cybersécurité, étaient présentes mardi 26 novembre au sein de l’école d’ingénieurs Estaca où était organisée la deuxième conférence francilienne de la cyber sécurité.

Une preuve de la vitalité et du dynamisme de SQY dans cette filière d’avenir. Le territoire est en effet un véritable bastion de la cyberdéfense avec des grandes entreprises leaders dans ce domaine comme Airbus, Thalès, ATOS et de nombreuses PME et start-ups innovantes comme Oxibox, Antemeta, Bertin IT, Silicom…

Les enjeux de la cybersécurité pour les JOP 2024

territoire cyber securité150 acteurs de la cybersécurité étaient présents à l'Estaca© C. Lauté - Photothèque SQYAu cours de cette matinée, plusieurs thèmes ont été mis en avant comme la cybersécurité au service des JOP 2024, SQY devant accueillir 5 épreuves (cyclisme sur piste, BMX, VTT, golf et escrime du pentathlon). Le risque cyber est le premier risque anticipé par les organisateurs des JOP 2024.

A SQY, le groupe Atos est l’un des acteurs majeurs des dispositifs qui seront mis en place. SQY pourra également s’appuyer sur l’expérience engrangée dans ce domaine lors de l’accueil de la Ryder Cup en 2018.

SQY, territoire au cœur de la révolution quantique

La 2e révolution quantique était grand thème abordé lors de la conférence. C’est à SQY que se construit actuellement le futur laboratoire quantique d’ATOS.

Si la puissance des calculateurs quantiques est une formidable source d’opportunités, elle constitue aussi un risque majeur pour les solutions de cybersécurité actuelles.

Ce futur laboratoire de R&D visera donc à développer et commercialiser des solutions pour le calcul quantique, ainsi que des produits de cybersécurité capables de résister aux futures attaques quantiques.

Un projet de campus de la cybersécurité à SQY

La formation est un autre enjeu du développement de la filière cybersécurité. Le développement des nouvelles technologies impose de former les acteurs de la filière et les jeunes talents. Un deuxième enjeu est de répondre aux besoins exponentiels de recrutement des entreprises du secteur. SQY a déjà créé, il y a deux ans, un premier campus numérique avec plusieurs écoles proposant des formations liées à la cybersécurité.

Pour aller encore plus loin dans cette dynamique, SQY a le projet de créer un campus de la cybersécutité sur son territoire. Ce campus pourrait rassembler 2 000 étudiants issus de différentes écoles d’ingénieurs spécialisées.