62% du territoire de l’agglomération est occupé par des espaces verts ou des plans d’eau. Un patrimoine exceptionnel que SQY protège et valorise.

Les espace naturels de l’agglomération, qu’ils soient végétalisés ou aquatiques, constitue la trame verte et bleue du territoire. Afin d’assurer la préservation de ce patrimoine naturel, Saint-Quentin-en-Yvelines a mis en place une démarche innovante de gestion: la gestion différenciée des espaces verts. Elle a également établi une charte de l’arbre qui présentent les bonnes pratiques à suivre pour protéger et gérer les arbres dont elle a la charge. Mais SQY est aussi un territoire agricole avec 17 exploitations actives en 2015.

SQY, territoire agricole

D’après le recensement général agricole (RGA) effectué en 2010, 1 035 ha sont cultivés, soit 14 % du territoire. Avec l’élargissement du périmètre intercommunal, cette surface a doublé et dépasse les 2 000 ha.

17 exploitations agricoles à Saint-Quentin-en-Yvelines…

Le diagnostic de l’agriculture local à SQY a inventorié les différentes activités exercées et recueilli les témoignages de plusieurs acteurs agricoles. 17 exploitations ont été recensées.

  • 9 exploitations ont la majorité de leur terre à l’extérieur du périmètre de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • La plupart des agriculteurs du territoire cultivent des céréales  et des oléo-protéagineux. Plusieurs agriculteurs font du foin pour des chevaux ou pour des élevages de bovins.
  • 2 exploitations sont en maraîchage et toutes deux en agriculture biologique.
  • La Ferme de Grignon, certifiée ISO 14 001, est engagée dans un management environnemental et est en passe d’obtenir une certification environnementale de niveau 3 (la plus exigeante).

…Et de nombreuses initiatives urbaines portées par les habitants

On recense une quarantaine d’initiatives visant à favoriser l’agriculture. Principalement portées par les communes et le réseau associatif, elles peuvent prendre de nombreuses formes :
jardins familiaux, partagés, d’insertion ou pédagogiques, espaces de culture en libre-service (vergers et mini-potagers en bacs), gestions pastorales d’espaces en friche…
La dynamique d’agriculture urbaine est aussi favorisée par un réseau de points de vente en circuits courts : AMAP, magasins bios, paniers fraîcheur dans les gares qui mobilisent de nombreux habitants.

Préserver la forêt

Porte d’entrée du Parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse, Saint-Quentin-en-Yvelines est recouvert par plus de 900 hectares de forêt. En achetant une grande partie des terrains de la forêt de Port-Royal, l’agglomération a permis de la sauver de l’urbanisation. Elle a aménagé des voies forestières de promenades, des sentiers balisés, des aires de pique-nique et des aires de jeux pour que tous les Saint-Quentinois puissent profiter de cet espace naturel remarquable.